Vous êtes ici :   Accueil » LA OU JE VIVAIS DEPUIS 417 ANS…

CONCOURS DE BELOTE

PREMIERE BELOTE DE L’ANNEE à Villesèque

La première belote de l’année , vendredi 6 janvier à la salle des fêtes de Villesèque. 

PREMIERE BELOTE DE L’ANNEE A TREBAIX

La première belote de l’année à Trébaïx a eu lieu ce vendredi 20 janvier à la salle des fêtes de Trébaïx. Organisée par le comité des fêtes de Trébaïx, cette compétition amicale malgré des conditions climatiques très mauvaises (routes enneigées et gelées) autour des cartes a réuni 23 équipes dont certaines venaient de loin, pour disputé chacune quatre parties. A noter que plusieurs duos entièrement  féminins étaient là. Chaque joueur est reparti avec un lot offert.

Auparavant, un repas convivial a eu lieu avec une trentaine de convives qui purent apprécier les mets préparés par les membres du comité.

__________________________________________________________________________________________²_____

Salle des fêtes de Villesèque le 6 janvier 2023

BELOTE_2022_VILLESEQUE.jpgSa

Sécurité et aménagements sur nos routes locales

Conseiller Numérique en Mairie

Pour connaitre le prestations proposées en Mairie de Villesèque par  votre conseiller Numérique, cliquez sur cet écran

                                                             CHUWI Ordinateur Portable, HeroBook Pro Ultrabook Laptop 14,1' Pouces Intel  Celeron N4020 jusqu'à 2,8 GHz, 4K 1920*1080, Windows 10, 8G RAM 256G SSD,  WiFi, USB 3.0, 38Wh : Amazon.fr: Informatique

LA OU JE VIVAIS DEPUIS 417 ANS…

LA OU JE VIVAIS DEPUIS 417 ANS…

Je suis née en 1604 ; on m’a conçue et créée sur place et appelée Sainte-Marie-Madeleine. Depuis, chaque jour, chaque heure, je donnais le rythme du temps aux paysans et habitants de Trébaïx. Depuis, trois fois par jour, je sonnais l’angelus et tous les offices, les baptêmes, les mariages, les évènements heureux et malheureux, je les partageais avec tous et toutes. Jusqu’à ce jour de 2019 où je tombais gravement malade, épuisée par des siècles de travail, usée dans mon corps et dans mon cerveau, risquant une chute et une fracture mortelle, mettant fin à ma vie.

Fort heureusement, ma famille municipale a réagi d’urgence et m’a hospitalisé durant un an et demi près de Cholet où je fus avec les aides de l’Etat, de la Région et du Département, restaurée, où l’onanalysa mon corps, le son de ma voix. De retour, je reçus la bénédiction du Père Evêque, et en présence des habitants de Trébaïx et même de la télévision, hissée par deux remarquables cordistes, je pus enfin regagner mon clocher et retrouver ma jeune compagne née elle au XIXème.

Je suis à nouveau près des étoiles et vais encore longtemps donner de ma voix céleste et rythmer la vie quotidienne des générations actuelles et futures du bourg de Trébaïx.


Date de création : 10/07/2021 16:09
Catégorie : -
Page lue 3014 fois