Vous êtes ici :   Accueil » LA OU JE VIVAIS DEPUIS 417 ANS…

Journées Patrimoine

PLEIN SUCCES DES JOURNEES DU PATRIMOINE

Ce week-end dernier se sont déroulées à Villesèque et à Trébaïx les journées du patrimoine. A Villesèque, en l’église Saint-Michel fut présenté avec commentaires fournies le retable et ses symboles tandis qu’à l’extérieur était présenté l’exposition permanente sur l’âge d’or des maçons durant la première partie du XIXème siècle. A Trébaïx, en l’église Sainte Marie-Madelaine, une exposition sur le patrimoine de l’édifice était visible et la seconde partie sur l’âge d’or des maçons présentée près de la place des Templiers.

Durant ces deux journées, près d’une centaine de visiteurs ont pu découvrir les richesses de ce patrimoine. Se produisant en même temps que la très remarquable exposition d’art plastique dans trois salles organisée par Artitude 46, une véritable synergie régna et les visiteurs purent à la fois découvrir les œuvres des artistes et la richesse patrimoniale de la commune.

De bien belles journées autour de l’art qui ravirent le nombreux public.

Animations à Villesèque

En raison des conditions sanitaires imposées l

Les organisateurs s'excusent des dispositions qu'ils ont dû prendre.

Animations restant programmées:

l25 Septembre à 9h :Journée Citoyenne

2ème quinzaine d’Octobre (24 et 25 oct):Field Trial.

ligue contre le cancer

cancer1.JPG

 

LA OU JE VIVAIS DEPUIS 417 ANS…

LA OU JE VIVAIS DEPUIS 417 ANS…

Je suis née en 1604 ; on m’a conçue et créée sur place et appelée Sainte-Marie-Madeleine. Depuis, chaque jour, chaque heure, je donnais le rythme du temps aux paysans et habitants de Trébaïx. Depuis, trois fois par jour, je sonnais l’angelus et tous les offices, les baptêmes, les mariages, les évènements heureux et malheureux, je les partageais avec tous et toutes. Jusqu’à ce jour de 2019 où je tombais gravement malade, épuisée par des siècles de travail, usée dans mon corps et dans mon cerveau, risquant une chute et une fracture mortelle, mettant fin à ma vie.

Fort heureusement, ma famille municipale a réagi d’urgence et m’a hospitalisé durant un an et demi près de Cholet où je fus avec les aides de l’Etat, de la Région et du Département, restaurée, où l’onanalysa mon corps, le son de ma voix. De retour, je reçus la bénédiction du Père Evêque, et en présence des habitants de Trébaïx et même de la télévision, hissée par deux remarquables cordistes, je pus enfin regagner mon clocher et retrouver ma jeune compagne née elle au XIXème.

Je suis à nouveau près des étoiles et vais encore longtemps donner de ma voix céleste et rythmer la vie quotidienne des générations actuelles et futures du bourg de Trébaïx.


Date de création : 10/07/2021 16:09
Catégorie : Histoire -
Page lue 723 fois