En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Recherche sur le site
Recherche sur le site
Municipalité

 ↑  
Services et N° utiles

 ↑  
Flash infos

C.R. de réunions

Les Associations

 ↑  
Intercommunalité

 ↑  
La vie locale
 ↑  
Archives

 ↑  
Etat civil

 ↑  
Urbanisme

 ↑  
Ressources locales

 ↑  
Histoire

 ↑  
Patrimoine

 ↑  
EMOTION ET RECUEILLEMENT

EMOTION ET RECUEILLEMENT

Pour cette journée commémorative du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, la municipalité avait préparé un programme spécial. En présence d’une très nombreuse assistance et de beaucoup d’enfants brandissant autour des monuments aux morts un drapeau commémoratif de cet évènement, ce fut tout d’abord la remise solennelle du nouveau drapeau porté avec dignité par le jeune Paul GIRARD au son de la musique émouvante de Robert BRUCE. Apres le salut au nouveau drapeau,  les dépôts de gerbe et l’honneur rendu aux victimes de la Grande Guerre, ce fut le dévoilement de la plaque « chemin de l’armistice 1918 » à Trébaïx et « chemin du 11 novembre 1918 »au bourg de Villesèque, afin de marquer durablement cette commémoration. Le porte-drapeau, M. Gérard CABANES reçut ensuite le diplôme de reconnaissance délivré par M. le Préfet du Lot, ainsi que l’insigne, pour 20 années de service. Dans son intervention, M. le Maire rappela les circonstances dans lesquelles fut signé l’armistice, non sans rappeler les conséquences du traite de paix qui allait suivre en juin 1919.L’assistance se dirigea ensuite vers la salle des fêtes pour découvrir une remarquable exposition de souvenirs de la Grande Guerre avec plus de 150 pièces et documents (exposition ouverte au public durant toute la semaine).

Enfin, l’après-midi se déroula un concert de guitare classique par le musicien M. Blas AGUILERA qui enchanta l’assistance.

Accéder aux photos par l'onglet "photos" en page "accueil"

EXPOSITION DU CENTENAIRE

                                                                            UNE EXPOSITION DU CENTENAIRE REMARQUABLE

La commune, grâce à de nombreux participants, présente à la salle des fêtes de villesèque une bien belle exposition dans le cadre de la commémoration du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918. Documents de l’époque, de multiples lettres écrites depuis le front, une cinquantaine de cartes postales d’alors et caractéristiques de ces années là, des photos de poilus, des diplômes et décorations, du matériel de guerre, des appareils photos utilisés pour la Grande Guerre deux œuvres picturales et une grande affiche originale appelant à la souscription figurent notamment dans cette exposition.

Quelques 150  documents et objets sont ainsi présentés au public. L’exposition dont le vernissage se déroulera la dimanche 11 novembre à 12h après la cérémonie au monument aux morts, sera ouverte au public du lundi 12 au vendredi 16 novembre de 17h30 à 19h, ainsi que le samedi 17 novembre de 10h à 12h.

Accéder aux photos par l'onglet "photos" en page "accueil"

Journée citoyenne

Film réalisé suite au succès de la journée citoyenne et présenté à l'association des maires de France

Pour visualiser ce film cliquez sur la photo ci-dessous.

eglise_villeseque.JPG


 


Sentences relatives à la vie pratique
 
Un tourril d'al, en may bull, en pu mens bal.  Une soupe à l'ail, plus elle bout, moins elle vaut.
Cu n'hazardo ré, n'o ré. Qui ne hasarde rien n'a rien.
Cu resto altour de soun couder, se ré nou gagno, ré nou per. Celui qui reste autour de sa maison, s'il ne gagne rien, ne perd rien.
Al kioul del sat soun los curalhés.  Au fond du sac sont les criblures.
Un paou d'adujhi fo gron bé. Un peu d'aide fait grand bien.
Cu bol habé dé bouno aygo, cal qué s'adressé an d'uno bouno sourço.  Qui veut avoir de la bonne eau doit s'adresser à une bonne source.
Bal may tsens qu'artsent.  Il vaut mieux gens qu'argent.
Cado sat porto soun pris.  Chaque sac a son prix.
Lou po dur fo l'oustal segur.  Le pain dur fait la maison solide.
Tsamay Dominus vobiscum n'es créba dé fon.
 Jamais prê­tre n'est mort de faim.
D'où l'an y a dé gal, las poulos cantoun pas. Là où il y a un coq, les poules ne chantent pas.
Ço que fenno bol, Diou bol. Ce que femme veut, Dieu veut.
Poulit bisatsé es tsournalier.  Joli visage est de chaque jour.
La fédo négro fa d'agnels blancs.  La brebis noire fait des agneaux blancs.
Cu aymo mi aymo moun tsi.  Qui m'aime aime mon carac­tère.
Cu may trabailho, est pas lou qué pus may gagno.  Celui qui travaille le plus, n'est pas celui qui gagne le plus.
Cu biro l'hasté, ré nou tasté. Que celui qui tourne la bro­che, ne goûte rien.
Lou tens bendro, ses pas bengut, que yéou bottrai cu m’o battut.  Le temps viendra, s'il n'est venu, que je battrai qui m'a battu.
Se a un Gascou me fisi, perdut me besi.  Si je nie fie à un Gascon, je me vois perdu.
Cu respoun, pago.  Qui répond (dans le sens de cautionner), paye.
Cu té couneis, que té croumpé. Que celui qui te Connaît, t'achète.
Moulinié, tessendié, taillur fo a cu es pu boulur.  Meunier, tisserand, tailleur, font à qui est plus voleur.
Fay me beyré un boulur, te forai bayré un mentur. Fais­ moi voir un voleur, je te ferai voir un menteur.
Bal may suza, que trembla.  Il vaut mieux suer que trembler.
Cu soul se cousseillo, soul se répen. Qui ne prend conseil que de soi‑même est seul à se repentir.
Bal may un qué sap, que cent que cercou. Mieux vaut un qui sait que cent qui cherchent.
Arribo cu planto. Arrive qui plante.
Res de to leou gognat, que ça qu'aouras esporgnat. Rien d'aussitôt gagné que ce que tu auras épargné.
On sat bé can on port, més noun pas cant on orriboro. On sait bien quand on part, mais non pas quand on arrivera.
Parlo, popié,  taysa barbo.
Parle, papier; tais‑toi, barbe.
Mal ben, cu prégo.
Marchand qui sollicite, vend mal.
 Cu tar se lebo, tout bé y futch.
A qui se lève tard, tout bien s'enfuit.
Tropes de cousiniés gastoun Io salso.
 Trop de cuisiniers gâtent la sauce.
May toco pel que comiso.
 La peau touche de plus près que la chemise.
Counté réglat, es mitat pogat.
Compte réglé est à. demi payé.
De se leba moti, es pas pu leou necht.
 A se lever matin, il n'est pas plus tôt nuit.
Lou toupi se trufo de l'oulo.
 Le pot se moque de la mar­mite.
Cu tout jo bol, tout jo perd.
Qui veut tout, perd tout.
D'oustal, pas mai que nou cal.
 De maison, pas plus qu'il n'en faut.
Cu croumpo sans arjen, taleou crei croumpa que ben.
 Qui achète sans argent, lorsqu'il croit acheter vend.
Bal may omits en plaço, qu'arjen en bourso.
 Mieux vaut amis en place, qu'argent en bourse.
Bal may fa pichou e qué duré.
 Il vaut mieux faire peu et qui dure.
Foren un' osco al cormal.
 Nous ferons une encoche à la crémaillère.
Per bien fini, cal bien coumença.
 Pour bien finir, il faut bien commencer. 



Date de création : 05/01/2016 @ 18:37


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Navigation sur le site
Il est impossible d'afficher sur le site tous les articles traités, ils sont donc classés par rubriques et vous pouvez les retrouver en cliquant sur les onglets; mais vous avez également la possibilité d'utiliser la recherche qui est une fonctionnalité performante, qui vous présentera tous les documents qui contiennent le mot que vous recherchez.

 

Vue aérienne du bourg

vue_aerienne2.JPG

Venez voler au dessus du bourg de Villesèque en cliquant    ICI

et survoler le centre de Trébaïx en cliquant  LA

La Boite à Livres

UNE BOITE A LIVRES A VILLESEQUE Réalisée bénévolement de main de maître par Didier ESQUIEU, une très jolie boîte à livres vient d’être installée par Francis GAILLARD au pied de l’escalier d’accès à la mairie, en accord avec la municipalité. Désormais, chacun aura un libre accès aux livres déjà présents dans cette boîte et pourra aussi l’alimenter en ouvrages de tous genre. C’était bien la moindre chose dans une commune où existe et fonctionne depuis un an l’association « Fusion lecture ». De quoi, redonner goût à la lecture à tous, jeunes et adultes, dans un monde où sévit parfois un peu trop l’univers du numérique !

bal.jpg

Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  1688817 visiteurs
  99 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 3 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Vous êtes ici :   Accueil » Sentences relatives à la vie pratique