Municipalité
 ↑  
Services et N° utiles
Flash infos
 ↑  
C.R. de réunions
 ↑  
Intercommunalité
La vie locale
 ↑  
Recherche sur le site
Recherche sur le site
Archives
 ↑  
Etat civil
 ↑  
Urbanisme
 ↑  
Ressources locales
Histoire
 ↑  
Patrimoine
 ↑  
La Boite à Livres
UNE BOITE A LIVRES A VILLESEQUE Réalisée bénévolement de main de maître par Didier ESQUIEU, une très jolie boîte à livres vient d’être installée par Francis GAILLARD au pied de l’escalier d’accès à la mairie, en accord avec la municipalité. Désormais, chacun aura un libre accès aux livres déjà présents dans cette boîte et pourra aussi l’alimenter en ouvrages de tous genre. C’était bien la moindre chose dans une commune où existe et fonctionne depuis un an l’association « Fusion lecture ». De quoi, redonner goût à la lecture à tous, jeunes et adultes, dans un monde où sévit parfois un peu trop l’univers du numérique !

Hommage à BARBARA
Hommage à Barbara Concert interprété par Véronique Martineau (voix, piano) et Daniel Esnaut (percussions, guitare) vendredi 14 septembre 2018 20h30 salle des fêtes de Villesèque Participation libre + d'informations : 06 20 70 71 00

Journée citoyenne

UNE JOURNEE CITOYENNE TRES CITOYENNE

Plus de 80 habitants de la commune ont répondu présents à l’appel de M. le maire et de son conseil municipal pour cette seconde journée citoyenne organisée ce samedi 7 avril. Organisée et préparée dans les moindres détails, tant au point de vue de la sécurité que de la structuration d’un groupe aussi important, le dispositif mis en place comportait deux types d’opérations. Il y eut les « chantiers » au nombre de 5 : nettoyage du « lac » des Salles, construction d’un appentis au four des Salles, nettoyage des abords de la gariotte de Trébaïx, plantations au rond point de TrébaÎx, élagage du parcours du futur trail. L’autre opération avait défini 6 secteurs à nettoyer, situés le long de routes départementales et communales qui sillonnent la commune. Revêtus de gilets jaunes, encadrés par des voitures de sécurité, armés de sacs, les bénévoles citoyens collectèrent des kilos et des kilos de déchets de toute sorte, tandis que les équipes des « chantiers » s’activaient et menaient à bien leurs réalisations. En fin de matinée, tout ce monde se retrouvait autour d’une collation prise en commun.

Participer à cette opération, ce fut à la fois tisser du lien social, conforter l’élan citoyen en notre commune et traduire l’attachement au respect du cadre de vie et à l’environnement. La très nombreuse participation, toutes générations confondus, venus des quatre coins de la commune, anciens et nouveaux habitants, a permis d’atteindre les objectifs de cette journée : citoyenneté, solidarité, respect et protection de la nature.

voir en images cliquez :

DSC_0008.jpg


Mon beau village

nomination2.JPG    Pour tout savoir sur la journée citoyenne

                                                                                                                         lire l'article suivant

VOTEZ sur le site dont le lien est:

www.ladepeche.fr/plus-beaux-villages

MERCI BEAUCOUP !



Sentences relatives à la vie pratique
 
Un tourril d'al, en may bull, en pu mens bal.  Une soupe à l'ail, plus elle bout, moins elle vaut.
Cu n'hazardo ré, n'o ré. Qui ne hasarde rien n'a rien.
Cu resto altour de soun couder, se ré nou gagno, ré nou per. Celui qui reste autour de sa maison, s'il ne gagne rien, ne perd rien.
Al kioul del sat soun los curalhés.  Au fond du sac sont les criblures.
Un paou d'adujhi fo gron bé. Un peu d'aide fait grand bien.
Cu bol habé dé bouno aygo, cal qué s'adressé an d'uno bouno sourço.  Qui veut avoir de la bonne eau doit s'adresser à une bonne source.
Bal may tsens qu'artsent.  Il vaut mieux gens qu'argent.
Cado sat porto soun pris.  Chaque sac a son prix.
Lou po dur fo l'oustal segur.  Le pain dur fait la maison solide.
Tsamay Dominus vobiscum n'es créba dé fon.
 Jamais prê­tre n'est mort de faim.
D'où l'an y a dé gal, las poulos cantoun pas. Là où il y a un coq, les poules ne chantent pas.
Ço que fenno bol, Diou bol. Ce que femme veut, Dieu veut.
Poulit bisatsé es tsournalier.  Joli visage est de chaque jour.
La fédo négro fa d'agnels blancs.  La brebis noire fait des agneaux blancs.
Cu aymo mi aymo moun tsi.  Qui m'aime aime mon carac­tère.
Cu may trabailho, est pas lou qué pus may gagno.  Celui qui travaille le plus, n'est pas celui qui gagne le plus.
Cu biro l'hasté, ré nou tasté. Que celui qui tourne la bro­che, ne goûte rien.
Lou tens bendro, ses pas bengut, que yéou bottrai cu m’o battut.  Le temps viendra, s'il n'est venu, que je battrai qui m'a battu.
Se a un Gascou me fisi, perdut me besi.  Si je nie fie à un Gascon, je me vois perdu.
Cu respoun, pago.  Qui répond (dans le sens de cautionner), paye.
Cu té couneis, que té croumpé. Que celui qui te Connaît, t'achète.
Moulinié, tessendié, taillur fo a cu es pu boulur.  Meunier, tisserand, tailleur, font à qui est plus voleur.
Fay me beyré un boulur, te forai bayré un mentur. Fais­ moi voir un voleur, je te ferai voir un menteur.
Bal may suza, que trembla.  Il vaut mieux suer que trembler.
Cu soul se cousseillo, soul se répen. Qui ne prend conseil que de soi‑même est seul à se repentir.
Bal may un qué sap, que cent que cercou. Mieux vaut un qui sait que cent qui cherchent.
Arribo cu planto. Arrive qui plante.
Res de to leou gognat, que ça qu'aouras esporgnat. Rien d'aussitôt gagné que ce que tu auras épargné.
On sat bé can on port, més noun pas cant on orriboro. On sait bien quand on part, mais non pas quand on arrivera.
Parlo, popié,  taysa barbo.
Parle, papier; tais‑toi, barbe.
Mal ben, cu prégo.
Marchand qui sollicite, vend mal.
 Cu tar se lebo, tout bé y futch.
A qui se lève tard, tout bien s'enfuit.
Tropes de cousiniés gastoun Io salso.
 Trop de cuisiniers gâtent la sauce.
May toco pel que comiso.
 La peau touche de plus près que la chemise.
Counté réglat, es mitat pogat.
Compte réglé est à. demi payé.
De se leba moti, es pas pu leou necht.
 A se lever matin, il n'est pas plus tôt nuit.
Lou toupi se trufo de l'oulo.
 Le pot se moque de la mar­mite.
Cu tout jo bol, tout jo perd.
Qui veut tout, perd tout.
D'oustal, pas mai que nou cal.
 De maison, pas plus qu'il n'en faut.
Cu croumpo sans arjen, taleou crei croumpa que ben.
 Qui achète sans argent, lorsqu'il croit acheter vend.
Bal may omits en plaço, qu'arjen en bourso.
 Mieux vaut amis en place, qu'argent en bourse.
Bal may fa pichou e qué duré.
 Il vaut mieux faire peu et qui dure.
Foren un' osco al cormal.
 Nous ferons une encoche à la crémaillère.
Per bien fini, cal bien coumença.
 Pour bien finir, il faut bien commencer. 



Date de création : 05/01/2016 @ 18:37
Dernière modification : 05/01/2016 @ 18:37


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Vue aérienne du bourg

vue_aerienne2.JPG


  
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 4 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.